« Mario Andrea Rigoni, un professeur de désir | Accueil | M'enfin! »

05/08/2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

ororea

Vous ne voulez pas jouer les "écrivains pédagogues", dommage je vous aurais bien pris comme conseiller en écriture.
"On ne peut pas tous être beaux comme Camus, ou Beckett, ni franchement laids comme Sartre, ça serait trop simple!"
Ben vous vous êtes beau comme Rimbaud mais faut pas faire des régimes à la Carla/Sarko parce que je vous trouve plus mignon avec de bonnes joues que squeletique (et ça ne m'ennuierait pas que vous m'envoyassiez paître sur ce coup là parce que moi même je n'aimerais pas qu'on me donnât ce genre de conseils idiots)
"si tu écris prend un fouet, ça peut aussi servir aux caresses"
Huuuuuummm
"ça vous flagelle, ça vous cingle"
Huuuuuuuuuuummm
Ah zut,j'avais dit que j'écrirais plus de conneries...

ororea

Désolée si je massacre syntaxe et grammaire, sur les blogs, forums et chat j'ai tendance à glisser vers une langue orale...Si ça vous dérange, je vais essayer de faire un effort. :-)

Lucas Vuilleumier

Chessex... Je l'ai croisé à Lausanne hier. Un excellent petit livre en effet.

Ambre

Je savoure vos billets cher F.F.
La beauté, la laideur tout comme l'âge ne changent rien à "l'essentiel invisible pour les yeux".
(Saint Exupéry).

ororea

Vous êtes la sagesse même Ambre : je trouve Ambre solaire.

ororea

L’écrivain français Thierry Jonquet est décédé dimanche à l’hôpital de La Salpêtrière à Paris. Il est l’auteur du polar contemporain et des romans noirs où se mêlent les faits divers et la satire politique et sociale. Ses romans sont très noirs, ancrés dans le réel, et mêlent critique sociale et satire politique.
http://journalstars.com/people/lecrivain-thierry-jonquet-nest-plus-1728.html
En décembre 2006, FF l'avait reçu... 21h35, France 5, « Le bateau livre » : par Frédéric Ferney. Invités : Thierry Jonquet, Dominique Manotti, Mona Ozouf

ororea

FF, j'en ai déjà entendu parler, ça me dit quelque chose : n'est ce pas cet éphèbe brun au parfum viril et aux chemises bleues qui fait des gros bisous à ses fans, même grassouillettes? Mais si, le grand là avec des épaules de sportif et des mains velues, intelligent, érudit, rigolo, sérieux, autoritaire, affectueux, sensuel, perfectionniste, beau, avec un sourire solaire. Celui qui sait créer une intimité avec ses invités, là et qui a plein de notes dans ses bouquins comme quand on passe l'agrégation. Il est bien ce gars là, et modeste en plus, où il est passé avec son écriture raffinée?
Bon moi je pars en Bretagne tout à l'heure mais j'aurai internet...

ororea

"Chers amis, chères amies,

Voici les nouvelles du bateaulibre.net pour la rentrée.

Frédéric Ferney vous proposera en septembre une série d’entretiens avec les trois auteurs de la rentrée littéraire qu’il a sélectionnés: Pascal Quignard pour « La Barque silencieuse » , Marie N’Diaye pour « Trois femmes puissantes » et l’Irlandais Colum McCann (en anglais) pour « Et que le vaste monde poursuive sa course folle ».

Ces entretiens seront filmés à chaque fois dans un cadre choisi par l’auteur.

Au gré de l’actualité littéraire, le plateau du dimanche de Frédéric Ferney et de ses trois chroniqueurs Elodie Fondacci, Frédéric Bonnot et Jean-Marie Ozanne se poursuivra bien sûr, et deviendra un rendez vous mensuel.

Une nouvelle émission consacrée au cinéma et au théâtre est en préparation pour le mois d’octobre.

Nous continuons à opter pour la gratuité du site pour donner accès au plus grand nombre.

Notre projet est ambitieux et nous avons besoin du soutien de tous.

Si vous voulez nous aider, parlez du bateaulibre.net autour de vous, adhérez et faites adhérer à l’Association « Les Amis du Bateau Libre »

A très bientôt sur notre site,

Laurence Nahum,

Chargée de la communication"

Ce sera sûrement tourné dans des endroits magnifiques mais ça veut dire pas d'émission en public en septembre?
Le plateau mensuel c'est en public?
Si vous faites une émission de philo un jour, j'ai un copain qui a une thèse de philo, qui est journaliste au hors série du Point qui était avec moi à Normale Sup (Saint Cloud)et qui aimerait vous aider : j'adore l'écouter parler de philo donc je me dis que ça pourrait plaire...

Yasmine

Ororea, je m'inquiète, vous seriez-vous endormie sous votre beau chapeau rond ?

"Oh non, hoquette Ororea, en ce moment et telle que vous me voyez, j'évite avec âpreté et obstination de me noyer sous les larmes et les pluies océanes et comme vous, Yasmine, je m'écrie, lugubre et violemment désespérée, à l'instar de tous les Robinson de ce pauvre monde en voie de liquéfaction "Oh ! si une ou deux, une seule âme avait pu être sauvée du navire, avait pu en réchapper..." Mais nom de Zeus ! il est où, le Capitaine, encore à cuver son rhum dans les cales et les caves obscures et fraîches je parie ! l'oeil vitreux, le foie en goguette et l'estomac ballotté, sans se soucier le moins du monde de notre coeur en miettes et de notre moral dans les chaussettes, (par cette chaleur en plus). Ah le vilain le coquin le galopin le p'tit quinquin !!!!

Ouf ! Merci Ororea, votre réponse, bien qu'un peu excessive, me rassure et me redonne foi en l'humanité. Amen.

ps : j'avais d'autres adjectifs en réserve mais je ne savais pas où les placer.

ororea

Il doit travailler sur les émissions de rentrée mais c'est sûr qu'un petit coucou à ses fans éplorés (moi je suis tellement en manque que j'ai craqué, je lui ai envoyé un petit mail : répondra, répondra pas, je prends les paris), ça ferait pas de mal. A part ça, je suis de retour à Paris, j'ai fait des rencontres (la psy de la MGEN dit que c'est FF qui a réveillé ma libido) et je me suis brouillée avec ma copine principale pour des broutilles, la vie quoi...

ororea

Toujours pas de nouvelles : une fan le séquestre peut-être, le supplicie? Sa concierge, ou Charlotte d'Arte? Libérez le FF!

Yasmine

Et moi je vous dis qu'il cuve, Ororea. Son rhum, son blog, sa vie, que sais-je ? Et il pense. Il pense beaucoup, il pense incontestablement, il pense infiniment. A ses auteurs, ses auteurs chéris, à ses auteurs amis, à ses auteurs maudits, aux auteurs riquiquis qui peuplent la planète et les blogs et l'ennuient, ô mon dieu, que ça l'ennuie !...
Heureusement, il y a le vin, pour changer du rhum, et il y a les auteurs, ses auteurs chéris, et puis le blog, son blog-ami, mais chacun sait que les amis, aussi amis soient-ils, quelquefois, on n'a qu'une envie, c'est qu'ils s'en aillent. O mon dieu, faites qu'ils s'en aillent, ou qu'ils se taisent ou j'sais pas moi, mais quelque chose merde, faites votre boulot mon dieu, et laissez-moi faire le mien.

ororea

Il a l'air sain comme garçon, pas alcoolo, un verre de Casanis par ci par là d'après Poindron. Mais qu'on l'exaspère, nous les fans, ça m'étonnerait pas non plus...

ororea

Enfin ya des fans pires que nous, qui vont dormir sur le paillason de la star et lui déclament des poèmes gnangnans sous son balcon...Bon, c'est vrai, Il a plein de devoirs pour la rentrée :

samedi 19 septembre 2009
> Emission du samedi 19 septembre 2009 Jeux d'épreuve, france culture

L'attente vaine, de Nadeem Aslam (Seuil)
Mais le fleuve tuera l'homme blanc, de Patrick Besson (Fayard)
Un mal sans remède, d’Antonio Caballero (Belfond)
Le grand exil, de Franck Pavloff (Albin Michel)

Avec Etienne de Montéty, Sabine Audrerie, Xavier Houssin, Frédéric Ferney.

ororea

Dans le Monde d'aujourd'hui, plus personne ne peut se passer de FF :
Les éditeurs ne cessent de peaufiner leurs techniques de séduction. Les grandes maisons sont plus enclines à faire des raouts. Ainsi, le 4juin pour Stock, à l'Institut du monde arabe, et le 8juin pour Grasset, à la Maison des polytechniciens, devant plus de 200 libraires, les auteurs de la rentrée ont défilé un par un. D'un côté, Yann Suty, Brigitte Giraud, Jean-Marc Parisis, Philippe Routier, de l'autre Michka Assayas, Frédéric Beigbeder, Samuel Benchetrit, Gérard Oberlé… tous passés à la question par le journaliste Frédéric Ferney, engagé par les deux maisons concurrentes d'Hachette qui ne s'étaient pas concertées… Olivier Nora, PDG de Grasset, s'en est même excusé auprès des libraires.

ororea

Article ci dessus : La rentrée de septembre commence en mars
LE MONDE DES LIVRES | 27.08.09 | 12h07 • Mis à jour le 27.08.09 | 12h24 Alain Beuve-Méry et Christine Rousseau

Ambre

ororea, vous êtes une mine de renseignements.
"Et comment vous savez tout çà?" C'est la question idiote des interviewés.

ororea

Je suis spécialiste d'éphéfologie...même si le sujet demeure toujours un mystère.

ororea

(Qui plus est, il y a des gens qui travaillent pour moi ; un ami doit me rapporter un article sur FF paru dans Marianne)

ororea

Bientôt FF à un colloque sur le cerveau!http://alzheimer-parkinson.over-blog.com/article-35439719.html

ororea

C'est dimanche prochain, les trois entretiens avec les écrivains qui choisissent le cadre du tournage?
(je suis impatiente)

ororea

Bon l'article de Marianne du 25 juillet est laudatif, la journaliste (Myriam Perfetti) écrit que FF ne cherche pas à briller au détriment de ses invités. Et donc en juillet on était autour de 1000 sur le blog par jour.

florence

Chessex, c'etait un renard, un sphinx, un chat, une chouette, toujours dans l'ouvert et l'obscur. Un jour il me fit ecouter au telephone un pic vert qui frappait l'écorce d'un arbre de son bec pointu; c'était beau ! Il me fit découvrir Cingria, Lecoultre. J'ai la quasi totalité de ses livres dédicacés, j'en suis heureuse. Nous avons correspondu par lettres et au téléphone. Amie de trop récente date ( juin 2008 ), je n'ai pas eu l'heur de le rencontrer. Le temps n'est jamais à l'heure, en porte à faux toujours...
Jacques est immortel. Il est !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.