« Torugo! | Accueil | L'amour en fuite. »

19/12/2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

mme petit poisson

Et si vous supprimiez les commentaires?

ororea

C'est ça, moi j'en ai marre des potes (et potesses) de FF, je retourne sur le forum de DS.

mme petit poisson

Si vous supprimiez les commentaires, nous serions tous un peu privé de dessert, après avoir été privé de télé, trop c'est trop. Désolée de suggérer une telle chose.

Mais comment faire pour échapper à ce sous-blog qui coupe la parole à d'autres, pour libérer une parole, celle d'Ororea qui existe et peut être lue ailleurs par ceux qui sont intéressés, et qui n'a donc pas de liberté à revendiquer ici en particulier, une fois ses liens mis?
Ororea, vous aussi quand vous aurez passé un cap, vous regretterez sans doute cet étalage quand vous le regarderez d'un autre œil. Essayez de comprendre nos réactions positives ou négatives : nous comme vous, on a nos "petits égos" à faire exister, mais on n'a pas vos méthodes outrancières!, ici, on ne fait pas le poids... et je suis triste de ne pas lire ceux à qui vous avez cloué le bec.
Des commentaires pas trop bavards, j'aime, mais c'est une faiblesse de ce blog en votre présence.

Ambre

Ce serait dommage de supprimer les commentaires. A chacun de savoir faire le tri, voire les occulter.

J'avais eu beaucoup de mal à "rentrer" dans Ingrid Caven (Prix Goncourt 2000).
(mais je suis française;o)
En revanche je rentre toujours à fond dans vos texte.

Anne B

Par où commencer ?
Par l'écriture raffinée de Jean Jacques Schuhl ? Son côté "Pop" ?
Derrière la mascarade, j'ai bien aimé" Ingrid Caven". Un personnage de chair et d'os, de sentiments et de passions. Un portrait ? Le culte de l'étoffe qui désigne la mort ? (Yves St Laurent a dessiné une robe directement sur le corps de la chanteuse allemande). Le lecteur tiré par les" ficelles de la féerie" ? Sans aucun doute ...
Juste par plaisir, un passage du premier chapitre d'Ingrid Caven :
"La feuille blanche , grande ouverte, est posée sur des linges. Ordonnés tout autour : crayons alignés, pinceaux en éventail, flacons en arc de cercle, gobelets et pots de crèmes en bakélite, fragments de poudres compactes.
Elle a les yeux baissés sur la double page manuscrite : lignes, chiffres, clés, tracés en courbe, à l'horizontale, en diagonales, mystérieux hiéroglyphes suspendus à des fils.
- C'est les os l'important, puis la peau, comme une toile tendue, et avec toi, quelques touches, trois fois rien et tu es métamorphosée"

"Rose Poussière", c'est bien aussi, très "Warhol", "Pop", un côté "nécrophile" très années 60, 70.
"Entrée des Fantômes" sort en janvier ?

P.S Comme je n'apprécie guère les querelles du diable je préfère partir" au bal avec un vampire" !

Iorol

Grand plaisir de lire que la veine monstrueuse et gothique "donne" de nouveau !

http://iorol.over-blog.com/

Randja Ben Ferhat

Un peu de poésie...

BAL DES PENDUS (Arthur RIMBAUD)

Au gibet noir, manchot aimable,
Dansent, dansent les paladins,
Les maigres paladins du diable,
Les squelettes de Saladins.

Messire Belzébuth tire par la cravate
Ses petits pantins noirs grimaçant sur le ciel,
Et, leur claquant au front un revers de savate,
Les fait danser, danser aux sons d’un vieux Noël !

Et les pantins choqués enlacent leurs bras grêles :
Comme des orgues noirs, les poitrines à jour
Que serraient autrefois les gentes damoiselles,
Se heurtent longuement dans un hideux amour.

Hurrah ! les gais danseurs, qui n’avez plus de panse !
On peut cabrioler, les tréteaux sont si longs !
Hop ! qu’on ne sache plus si c’est bataille ou danse !
Belzébuth enragé racle ses violons !

Ô durs talons, jamais on n’use sa sandale !
Presque tous ont quitté la chemise de peau :
Le reste est peu gênant et se voit sans scandale.
Sur les crânes,la neige applique un blanc chapeau :

Le corbeau fait panache à ces têtes fêlées,
Un morceau de chair tremble à leur maigre menton :
On dirait, tournoyant dans les sombres mêlées,
Des preux, raides, heurtant armures de carton.

Hurrah ! la bise siffle au grand bal des squelettes !
Le gibet noir mugit comme un orgue de fer !
Les loups vont répondant des forêts violettes :
À l’horizon, le ciel est d’un rouge d’enfer...

Holà, secouez-moi ces capitans funèbres
Qui défilent, sournois, de leurs gros doigts cassés
Un chapelet d’amour sur leurs pâles vertèbres :
Ce n’est pas un moustier ici, les trépassés !

Oh ! voilà qu’au milieu de la danse macabre
Bondit dans le ciel rouge un grand squelette fou
Emporté par l’élan, comme un cheval se cabre :
Et, se sentant encor la corde raide au cou,

Crispe ses petits doigts sur son fémur qui craque
Avec des cris pareils à des ricanements,
Et, comme un baladin rentre dans la baraque,
Rebondit dans le bal au chant des ossements.

Au gibet noir, manchot aimable,
Dansent, dansent les paladins,
Les maigres paladins du diable,
Les squelettes de Saladins.

Yasmine

Poésie peut-être, pathos c'est sûr. Je choque, sans doute, mais pour moi, nul jamais n'égalera le grand Baudelaire.
Et puisque 2009 nous tire bientôt sa révérence pour laisser place à son héritière, et s'il faut et si l'ont veut et si l'on peut danser, alors dansons, avec les vampires, avec les squelettes, avec de vraies putains et de fausses vierges, peu importe, et qui sait si l'on ne dansera pas enfin avec du vrai ? Ca se peut, ça s'est vu, je l'ai entendu, quelqu'un le sait, sûrement, moi je le sais, et je l'attends, et je vous souhaite de danser comme on joue et de vivre comme on danse, même en boitant, en tombant, en pleurant, en saignant, dansez.

Anne Burroni

Quelle énergie Yasmine !
Un petit texte vitaminé qui arrive à point nommé !
Et puis la danse nous enveloppe pour mieux nous libérer,
elle nous expose bien moins qu'elle ne nous révèle,
elle est un chemin de rigueur pour trouver les sentiers de l'épanouissement et de la délicatesse...
Que votre voeu soit exaucé Yasmine.
Pour ma part, je danse ! Enfin j'apprends...

alistrid

Allez danse
Allez danse danse danse !

http://www.youtube.com/watch?v=wZD0MY7x4uc

Bonne fin d'année 2009

Alistrid

Groupie-Gonflante-en-Grève (service partiel)

Ce n'est pas tout frais, mais ça peut intéresser :
https://www.pleiade.education.fr/portal/pleiade/dgesco;jsessionid=4ROQ2P2XBXGBPQJSX2ZCFEQ?paf_dm=popup&paf_gear_id=16400040&itemDesc=article&contentid=7032564

Groupie-Gonflante (service partiel)

Bonne année à tous!
Ca vient de paraître sur dailymotion.
10 ans après (il était mignon quand il était petit avec sa 'tite mèche sur le front, ses belles lunettes et sa belle montre) :
http://www.dailymotion.com/video/xboula_revel-vs-bhl-13_news
http://www.dailymotion.com/video/xbouzu_revel-vs-bhl-23_news
http://www.dailymotion.com/video/xbovo8_revel-vs-bhl-33_news

Yasmine

Merci, Anne Burroni, pour votre message. Ce petit signe généreux comme un clin d'oeil amical tombe lui-aussi à point nommé et je vous en sais gré... Oui, c'est difficile et exigeant, la danse, et danser par tous les temps même et surtout quand on s'est perdu de vue comme on se noie et que la rive est si loin, et qu'il est si facile de laisser tomber, de se laisser tomber parce que c'est si reposant mais non, il ne faut pas, il ne faut pas. Alors peut-être, danser lentement, doucement, laisser au souffle le temps de revenir, gentiment, rien ne presse, juste s'apaiser, et se souvenir que la danse est la plus forte, jusqu'à la fin elle est la plus forte, laissons-lui cette grâce, jusqu'au dernier tour de valse qui viendra bien tout seul, bien assez tôt, rien ne presse, vraiment.

cjeanney

"Comme une tâche de vernis à ongles sur un cliché radiologique de son squelette", ah, bé, je suis preneuse !

ororea

Jeux D'epreuves, France culture 17H

> Emission du samedi 16 janvier 2010

Olimpia, de Céline Minard (Denoël)
Instructions pour sauver le monde, de Rosa Montero (Métailié)
Lucy Gayheart, de Willa Cather (Rivages)
Savoir-vivre, d'Hédi Kaddour (Gallimard)

Avec Xavier Houssin, Alexis Liebaert, Josyane Savigneau, Frédéric Ferney.

www.facebook.com/profile.php?id=806011599

J'ai gagné le troisième prix d'un concours de nouvelles :
http://www.secondsexe.com/magazine/-Nouvelles-orgasmisques-.html?3

www.facebook.com/profile.php?id=806011599

Il me manque,lui(nouvelle vidéo,interview à Cannes) :
http://www.rencontresdecannes.fr/main/index.php?lang=fra&idArt=186
ororea

Yasmine

C'est tristement désert, ici... C'est triste, c'est désert, c'est ici que ça se passe, que ça ne se passe pas, que ça se passera à nouveau ?
Je l'espère.

Claire Ogie

Howard Zinn est mort. Je le découvre seulement aujourd'hui. Il est mort le 27 janvier 2010.
C'est grâce aux émissions de Frédéric Ferney que j'ai ouvert un livre d'Howard Zinn "Une histoire populaire des Etats Unis, de 1492 à nos jours". Pour moi, il représentait un homme qui savait voir, et pas seulement regarder.

Anne Burroni

Petit guide à usage anti-morosité ou assister à la représentation « Le point sur Robert » de Fabrice Luchini, c'est...
surprendre une énergie stupéfiante,
se laisser porter par son élocution,
apprécier la force du talent,
savourer des fragments de textes,
vibrer à la force des mots,
mesurer le pouvoir de la passion et la profondeur d'un esprit,
... ou encore, comment se sentir propulsé en plein ciel par une nuit d'étoiles.
Juste un petit bonheur en passant...

Yasmine

http://www.youtube.com/watch?v=HvQ_p4oh-Zw

Puisqu'il est question de fantômes...

ororea

Juste pour rire :
Cher Frédéric,
Ta femme a mis sa photo sur facebook, félicitations!
Amitié (ouais, ya des moments dans la vie où on sent qu'on peut plus lutter)
ororea
PS : les hommes ont besoin de changement , pour un changement radical, il te faudrait une petite brune enveloppée, si tu trouves pas, moi je veux bien me dévouer, non pas de gaité de coeur, mais juste par amour pour la littérature. Pis c'est pas bon d'abuser des mannequins blondes, on se lasse : si c'était sain, ça se saurait, regarde autour de toi, tu en vois beaucoup des gens mariés avec des mannequins blondes? Non, c'est la preuve, si c'était bon pour la santé, tout le monde aurait une suédoise au bras...J'en parlais récemment avec Brad et George, les mannequins,on se lasse...Tu me diras, elle est cultivée en plus. Mais toi, il te faut pas du bas-bleu qui sait déjà tout, c'est pas marrant, il te faut de la bretonne mal dégrossie qui boit tes paroles, au moins tu transmets ton savoir...

ororea

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH...

> Emission du samedi 20 février 2010 17H France culture

Pont de l’Alma, de Julian Rios (Tristram)
La fuite de Tolstoï (réédition), d’Alberto Cavallari (Christian Bourgois)
B.S. Johnson, histoire d’un éléphant fougueux, de Jonathan Coe (Quidam Editeur)
Une biographie autorisée, d’Yves Savigny (P.O.L.)

Avec Xavier Houssin, Jean-François Colosimo, Frédéric Ferney, Minh Tran Huy.

ororea

Oh oui, encore!


> Emission du samedi 6 mars 2010 France culture

L'an 2440, de Louis-Sébastien Mercier (Burozoïque)
L’Horizon, de Patrick Modiano (Gallimard)
Sept ans, de Peter Stamm (Christian Bourgois)
Techniques de l'amour, de Frédéric Boyer (P.O.L.)

Avec Xavier Houssin, Nathalie Crom, Baptiste Liger, Frédéric Ferney.

www.facebook.com/profile.php?id=806011599

On est plusieurs fans de Luchini ici, moi j'ai ma place :
http://www.causeur.fr/fabrice-luchini-lit-philippe-muray,3764

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.