« Pas de connection! | Accueil | Le temps retrouvé selon David Mitchell »

13/03/2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

LeReilly

Aw yeah ! Moi qui cherchait un moyen de saper ma productivité au bureau !
Merci !

Yehida

Je viens de terminer le visionnage de l'émission, et je ne comprends honnêtement pas les quelques reproches qui lui sont faits sur le site. Ils viennent peut-être en grande partie de la présentation de vos rôles : votre statut de "chroniqueurs" face à celui d'"animatrice" de Judith Bernard - qui a fait dire à beaucoup qu'elle a lésé votre temps de parole, sans d'ailleurs mentionner l'évident plaisir d'écoute que nous partagions avec vous trois face à un tel auteur - a nui à la formidable et naturelle complémentarité de vos interventions respectives.

Judith dans le plan du réel, Eric dans le plan de l'actuel et vous dans celui de la langue. Loin de moi l'idée de vous cantonner chacun et dès la première dans une fonction spécifique, je pense néanmoins qu'une émission littéraire qui traite, à travers les oeuvres qu'elle présente, de réalité, d'actualité et de langue ne peut que leur rendre dignement hommage.

Avec peut-être un petit bémol : la lecture d'extraits qui, pour parler comme Michel Vinaver, attire l'attention sur une touche de couleur sans que le tableau puisse être visible, n'apporte pas grand chose et devrait être, selon moi, évitée.

Anne B

Quel plaisir de vous retrouver Frédéric !
Mais pourquoi vous "sentir en faute", le blog était suspendu sur un nuage, bien au-delà des neiges éternelles...
J'ai, moi aussi fait "des provisions", mais au bord de l'océan, sur une île.J'en avais mal aux yeux; me revenait inlassablement cette étrange sensation de lire en dormant. Certains jours j'ai eu accès à internet,et hop! petite promenade sur le blog, en douce, une échappatoire à la turbulence des vagues.
Peut-on résister à Marcel Proust :

"L'absence n'est-elle pas, pour qui aime, la plus certaine, la plus efficace, la plus vivace, la plus indestructible, la plus fidèle des présences ?"


Quelle belle histoire ce blog !

Jean-Louis B

Ah ben moi j'avais compris que vous "faisiez le Mont-Blanc" carrément. Voyez combien vous m'impressionnez, Frédéric ! Personnellement, je l'ai "fait" le Mont-Blanc, par la voie normale bien sûr et en été. Sur la base de cette modeste expérience je me disais "Gonflé le Fred, ! le Mont-Blanc en cette saison, ça me paraît risqué..."

Deux mots sur "[email protected] le texte" : il y a de nombreuses réactions sur le site d'@si, majoritairement favorables, même si tout le monde convient (y compris vous, je suppose) que c'est perfectible). Mais déjà une inquiétude pointe, si vous avez votre propre web-télé en mai, quid de votre participation à @si ?

J'en suis aux 2/3 du Debray ("le moment fraternité")pfff... c'est plus dur que le Mont-Blanc, même en été ;-))

ororea

J'ai déjà dit (voir commentaires des jours précédents ce que je pensais de l'émission). Marie Debray m'a informée qu'elle allait avoir le bouquin et qu'elle me le prêterait mais peut-être pas avant l'émission et j'ai plus de sous pour acheter des livres...Comédien et clown : tout s'explique! Pourtant une fois un auteur vous a dit, "vous devriez faire comédien" et vous avez répondu sur un ton sec : "à chacun son métier!"
Les clowns, ça soigne les gens dans les hôpitaux, c'est pas contre indiqué pour moi, faudra que j'en parle à mon psy...

Anne Burroni

Une absence - surtout pour se réveiller face au Mont-Blanc - on consent aisément, et puis, cela permet aussi de voir si attachement il y a.
Un petit sevrage donc, manière de mesurer notre degré de dépendance, pourquoi pas, on peut essayer... mais au vu des cliquetis incessants et quotidiens qui s'échappaient de mon clavier, je dirais que l'expérience ne fut pas très concluante !
A renouveler donc avec modération !!!

P.S. A l'intention d'Ororea...
Je sens poindre là, d'instinct, une certaine irritation provoquée par mon commentaire... Donc j'anticipe et par le seul souci de vous préserver, je précise que le dit "attachement" ne concerne que le blog, le plaisir de lire les billets, les découvertes etc...!!!

Yasmine

Un “Je suis là” qui fait plaisir, comme d’un ami qui revient. Et à “entendre” votre ton enjoué, vous avez passé de belles journées/soirées !... Vous manquiez aussi. Marhaba.

ororea

@ Anne. Tant mieux pour FF si tout le monde l'aime, je serais froissée du contraire, dit-elle stoïque,telle Obélix devant Falbala, en ravalant, pour un temps, sa jalousie et sa possessivité. Moi même, j'ai regardé DS tout à l'heure dans son émission sur le film avec Vincent Lindon, je l'ai trouvé tout mignon, tout décoiffé, mais alors ses chemises grises, quelle horreur, heureusement que j'adore son style d'écriture...Enfin bon, c'est FF que je préfère. J'écouterai demain à la radio...puisque mon psy a dit, mais pourquoi vous voulez voir votre idole?

Anthropia

Oui, excellente émission que ce Dans le texte, on prend le temps d'approfondir, j'aime cette proximité.

http://anthropia.blogg.org

LAPEROU François

Commentaires sur la première émision [email protected] le texte.
Tout d'abord un grand merci et bravo pour cette initiative.
Pour tout le reste voici mes observations .

Décor :
j'ajouterai 2/3 écrans plats sur pied où seraient projetés les interlocuteurs qui ne sont pas à l'image,

Disposition du plateau :
je mettrai l'invité à la place d'honneur (celle tenue par l'animatrice). L'animatrice se trouvant alors face à ses deux compères.

L'animatrice :
Cela devait certainement être la pemière fois qu'elle remplissait cette tache trés difficile car.elle a accaparé trop longtemps la parole (plus de 16 minutes avant qu'Eric Naulleau dise quelque chose et 21 minutes pour Frédéric Ferney), sans doute le stress et l'envie de vouloir bien faire
La lecture d'une pièce de théâtre n'est pas simple, elle aurait pu se servir de Ferney pour les dialogues.
Dans le texte, on n'y est pas entré, malgré la tentative de Ferney.
On n'a presque pas et très tardivement parlé théâtre alors que Ferney est un critique dramatique reconnu.
En caricaturant, elle aurait pu faire l'émission toute seule avec l'invité.
Cela dit , prenez ces observations non comme des critiques destructrices mais au contraire encourageantes pour améliorer le concept.
Nous verrons avec R. Debray.

L'invité :
Un exposé de sa carrière théatrale aurait été la bienvenue.
L'analyse de l'écriture de ses différentes pièces aurait éclairé le propos de cette émission : dans le texte.
Je reste sur ma faim sur sa personnalité littéraire pas assez sollicitée à mon goût.

Les chroniqueurs :
E Naulleau et F. Ferney doivent être revus avec plus de temps d'intervention.
Ils semblent complémentaires et complices.
Ils ont beaucoup de choses à dire sur beaucoup de sujets.
Ce sont des pro de l'outil audiovisuel donc cela ne devrait poser aucun problème.

Encore bravo et merci, que cela continue mais j'attends mai avec impatience.


François Lapérou

Location villa

Merci pour partager sur l'expérience et le travail que vous avait fait. Espoir que vous aviez et vous greattime beaucoup apprécié ...

fake oakleys

Buying Oakley Sunglasses from wholesale does not always mean that you will be buying fake ones or ones which are have been compromised on quality
fake oakleys http://www.monitoringdivision.net/oakley-prescription-glasses-as-well-as-cheap-price/

hljhxibjw

hljhxibjw http://www.g317gudwxi29285i2252dh0g62ozx3nus.org/
ahljhxibjw
[url=http://www.g317gudwxi29285i2252dh0g62ozx3nus.org/]uhljhxibjw[/url]

fake rayban

When Saints Go Machine, Parix

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog powered by Typepad